Le travail du teinturier

Le travail du teinturier

La teinture : donnez une seconde vie à vos vêtements préférés

Au fil des nettoyages successifs, la couleur d’un tissu se fane, se patine. Il arrive qu’on se lasse de la teinte d’une robe, d’un chemisier, d’un pantalon ou d’une nappe, mais qu’on y soit malgré tout attaché. L’idée de s’en débarrasser ne nous enthousiasme pas du tout … Faire teindre un vêtement par un teinturier professionnel est certainement la meilleure solution à adopter si vous recherchez un résultat optimal. Comment procède-t-on en pressing traditionnel pour teindre un vêtement ?

Donnez une deuxième vie à vos vêtements en teinturerie

C’est certainement le procédé le plus délicat, le plus technique du métier de teinturier professionnel. C’est lui qui va redonner à vos vêtements un véritable « coup de jeune », une seconde vie en quelque sorte, voire une troisième quand le tissu est adaptable. Si vous souhaitez faire teindre un vêtement, quelle que soit la couleur recherchée, nous vous présentons un nuancier pour faciliter votre choix. Le teinturier professionnel sait anticiper sur la teinte finale du vêtement (après séchage) et vous pouvez nous le remettre en toute confiance.

Les différentes étapes de la teinture en pressing traditionnel

Le professionnel va tout d’abord déterminer la nature du textile à teindre : coton, satin, lin, soie, laine, percale, nylon/polyamide … En fonction de la couleur désirée, l’artisan teinturier choisira et dosera les pigments pour les mélanger dans le bain bouillonnant de la cuve inox (ou barque). Il utilise pour cela une louche géante appelée « casse ». En partant de 3 couleurs primaires (bleu, rouge et jaune), il surveille sa cuve avec attention et cherche à s’approcher le plus possible de la couleur désirée. Sachez-le, la teinte de votre vêtement fraîchement coloré sera unique, exclusive ; c’est tout l’art du coloriste, du maître teinturier qui détient un « coup d’œil », un savoir-faire acquis par sa formation, sa maîtrise et son expérience en teinturerie.

Les tests et la teinture à proprement parler

Dès que les tests de couleur sont concluants, que la teinte obtenue correspond exactement au souhait de notre clientèle, le teinturier va procéder au bain en plongeant le vêtement à teindre dans la cuve. Pour cela, il utilise un bâton en bois spécialement destiné à cet usage. Il contrôlera ensuite le coloris obtenu en séchant partiellement un petit bout de tissu à la vapeur. S’il doit réajuster la nuance, il rajoutera des pigments pour parvenir à une correspondance parfaite avec la vivacité de la première teinte obtenue.

Vient le temps de l’essorage et du séchage

Toutes ces étapes franchies, le vêtement teint est essoré en machine afin de le débarrasser de son eau en excès. On l’étend ensuite soigneusement sur un grand cadre de bois pour lui redonner ses justes mesures et son aspect initial. Il sera ensuite séché et repassé comme pour tous autres vêtements déposés habituellement en teinturerie.

Quelques astuces en conclusion

Lorsque vous lavez pour la première fois votre vêtement coloré, pour bien fixer la couleur, mettez un peu de gros sel dans votre machine à laver, en début de cycle. Retournez votre vêtement pour le placer sur l’envers, il subira moins de frictions. Faire un premier lavage à froid permet de moins faire dégorger les couleurs. Mais si le temps vous manque, confiez-nous votre vêtement teint, en pressing traditionnel, nous savons comment préserver sa jolie couleur le plus longtemps possible.

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations et à consulter notre rubrique sur notre pressing haut de gamme ici.

Nous utilisons des cookies pour analyser le trafic du site internet et y personnaliser son contenu.
Accepter Refuser | En savoir plus