Comment prendre soin de ses fourrures ?

Comment prendre soin de ses fourrures ?

Les vêtements à/en fourrure nécessitent tous des soins très délicats. Comme le but étant de garder l’instinct animal évoqué par ces genres d’accoutrements, ce sont essentiellement leurs poils qui se doivent ainsi d’être bien entretenus, et ce, sans pour autant négliger leur doublure. Nettoyer, porter et ranger délimitent des lignes de conduite afin de ne pas dégrader ce matériau fragile. Pour ce qui est du lavage et du relooking, il faudra laisser ces tâches à la teinturerie de luxe. De plus, le résultat sera plus que convaincant. L’état de la fourrure sera aussi totalement respecté en soumettant ce genre de service à ces établissements spécialisés. Bien que les différentes astuces soient bénéfiques, nettoyer un vêtement fourré n’est pas chose facile, surtout pour une femme, pour ne dire que leur crainte chronique de l’eau. À noter que ce pelage cèdera, tôt ou tard, au lavage répétitif. Les quelques lignes qui suivront insisteront donc sur l’usage quotidien de ces vêtements.

S’habiller intelligent
Il ne suffit justement pas d’enfiler son blouson fourré à la sortie du lavage. En effet, quelques réflexes contribuent amplement à la longévité de ces vêtements. Pour commencer, avant de mettre ces habits, il faudra prévoir un foulard ou un col roulé pour ne permettre aucun contact entre la peau et la doublure ou le pelage s’il y en a au revers, car, forcément, il y aura de la transpiration, donc de l’eau. Dans la même optique, il est ainsi déconseillé de porter ces vêtements pendant les saisons de pluie. Pour faire simple, tout composé liquide détériore la qualité de ce matériau, même les parfums. Quant aux accessoires, le mieux serait de ne pas permettre à ces petits détails de peser lourd sur les zones qui possèdent un pelage imposant. Sacs et ceintures seront donc à bannir. De même, les mouvements sont également conditionnés suivant la veste fourrée en question. S’il y en a au dos de cette dernière, il serait judicieux de ne pas s’appuyer contre un dossier d’une chaise. D’ailleurs, s’asseoir dessus n’est pas recommandé, s’il s’avère que celle-ci est assez longue. En un mot, tous les gestes qui risquent de déformer le matériau sont à éviter, puisque des poils vivants et intacts sont synonymes de pelage de qualité.

Ranger prudent
Avant de ranger cette veste ou manteau muni de ce matériau spécifique, le mieux serait de passer au lavage auprès de la teinturerie afin de ne pas laisser les éventuelles saletés et taches persister dans la matière. Ces professionnels dévoilent également des conseils pour les garder au placard. Comme évoqué auparavant, le pelage est très important et fragile au contact et à l’eau. De ce fait, il faut l’accrocher, mais pas à l’aide de n’importe quel cintre. Le métal agit effectivement sur le pelage. Il faudra aussi s’assurer que le matériau soit parfaitement sec. Puis, il sera enveloppé dans une housse, de préférence du coton ou du papier journal, après avoir saupoudré du poivre moulu dessus. Hermétique, cette protection sera aussi opaque. Compte tenu de ces critères, le lieu d’entreposage sera donc un endroit à l’abri de la lumière, du soleil, sec et à température modérée. Vu que ces vêtements ne sortiront pas de la garde-robe que lors du prochain hiver, il est essentiel d’y jeter un coup d’œil de temps à autre pour s’assurer que la housse et la veste ne sont pas sujettes à divers facteurs de détérioration. Si c’est le cas, la teinturerie répondra présente pour redonner du neuf à ces précieux habits. Certaines d’entre elles proposent même de garder ces derniers dans un lieu propre et sécurisé.

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations et à consulter notre rubrique sur nos prestations en matière spéciales et accessoires.