Comment cirer ses mocassins en cuir ?

Le cirage de vos mocassins en cuir aura pour principal but de les embellir et les rendre durables. Son entretien régulier devra respecter ou suivre certaines règles et étapes essentielles. Voici donc quelques conseils pour faire briller vos mocassins pour une longue durée.

La phase préparatoire
Pour commencer, il vous faudra enlever les lacets de vos chaussures si elles en portent. En effet, selon le cas, ces derniers pourront également recevoir un cirage ou non. Ensuite, il faut veiller à placer les embauchoirs en bois à l’intérieur des chaussures, puis les tendre. Cela facilitera l’opération de cirage.

Le dépoussiérage des chaussures
Le décrottoir sera l’outil idéal pour commencer. Il s’agira de brosser assez fort les mocassins pour enlever toute saleté. Il faut aussi veiller particulièrement à insister tout au long du fil poissé. Il est à noter que cet outil n’est pas destiné au lustrage, mais juste à nettoyer les poussières sur le mocassin.

Le nettoyage avec du lait spécifique
Pour appliquer le lait nettoyant, la meilleure méthode est d’en appliquer sur une chamoisine que l’on tiendra par l’index et le majeur. Par la suite, il faudra effectuer des mouvements circulaires énergiques sur le cuir pour pouvoir en ôter les anciennes couches de cirage. Les plis présents sur le cuir seront particulièrement nettoyés. Ces derniers se trouvent généralement à la base des orteils, appelés les plis de marche, et pourront être atténués en effectuant des gestes assez forts dans le sens de la longueur de la chaussure. Il faut aussi veiller à ne pas oublier le rebord de la semelle et le talon. Pour vérifier que le nettoyage a bien été fait, passez une partie de chamoisine propre, imprégnez de lait sur le cuir, si ce dernier reste assez propre, c’est que vous avez bien effectué cette étape. Le nettoyage aura pour but principal d’augmenter la durée de vie de vos mocassins en évitant qu’ils se fendillent.

Le nourrissage
Cette étape se divise en deux parties : celle destinée à nourrir le fil poissé et celle pour le cuir. Le fil poissé sera nourri en tapotant une brosse trépointe dans la graisse. Il faut faire pénétrer la graisse pour éviter que ce fil ne s’assèche et se rompe, cela provoquerait la désolidarisation de la semelle et de la tige. Pour le cuir, prendre une chamoisine de la même manière que pour le nettoyage et imprégner celle-ci de crème de cirage. Nous vous conseillerons de choisir une couleur plus foncée pour atténuer les plis d’usure de vos mocassins. Vous devez toujours effectuer des gestes circulaires et puissants. Aussi, veillez à ce que la crème rentre entièrement dans le cuir. La semelle, le talon et la languette seront également cirés. Il faudra aussi insister sur les plis, car les mouvements engendreront de la chaleur qui pourra repasser à terme ces derniers. Cette opération servira surtout à nourrir et à raviver la couleur de votre cuir. L’opération est effectuée jusqu’à ce que le cuir n’absorbe plus la crème. C’est seulement à ce stade qu’il sera conseillé de laisser reposer le tout et d’enlever tout surplus de crème en utilisant une brosse de cirage.

Le lustrage et l’imperméabilisation
Cette dernière étape consiste à appliquer la pâte de cirage à l’aide d’une brosse à palot. Le produit sera appliqué juste pour ressortir l’effet brillant et obtenir un effet imperméabilisant. Il ne sera pas appliqué en profondeur comme la crème. Le produit doit sécher 5 à 10 min pour enfin être lustré avec un geste rapide et léger.

N'hésitez pas à contacter La Teinturerie, votre Pressing haut de gamme à Paris pour plus d'informations sur nos prestations de pressing !